Les Canadiens craignent davantage de perdre la vue qu’un membre du corps pourtant, ils ne se font pas examiner les yeux

En cette Journée mondiale de la vision, la Société canadienne d’ophtalmologie encourage les Québécois à s’occuper activement de la santé de leurs yeux

Share

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur pinterest

Download a PDF version of the press release

Toronto, le 10 septembre 2020 – Lorsque l’on demande aux Canadiens de nommer l’incapacité qu’ils redoutent le plus, la grande majorité affirme qu’ils préféreraient perdre l’ouïe ou un membre du corps plutôt que de perdre la vue1. À l’échelle mondiale, 70 % des gens préféreraient renoncer à 10 ans de leur vie ou sacrifier une jambe ou un bras plutôt que de perdre la vue. De toute évidence, il est important pour tout le monde d’avoir une bonne vision et pourtant, moins de la moitié des Canadiens qui présentent des symptômes de maladie oculaire grave se font examiner les yeux par un ophtalmologiste. Il est temps d’agir. Le 8 octobre, dans le cadre de la Journée mondiale de la vision, la Société canadienne d’ophtalmologie (SCO) souhaite aider les Canadiens à accorder autant d’importance à leur vision qu’à leur santé.

La SCO confirme que le risque de développer l’une des quatre maladies oculaires les plus courantes (cataractes, dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), glaucome et rétinopathie diabétique) est plus élevé que la plupart des gens ne le pensent. En effet, plus de 5,5 millions de Canadiennes et de Canadiens (soit près d’une personne sur six!) sont atteints de l’une de ces maladies oculaires et risquent sérieusement de perdre la vue. À l’occasion de la Journée mondiale de la vision, la SCO veut sensibiliser le public aux symptômes des maladies de l’oeil grâce à la version remaniée de son site Web, qui comprend des tests de vision en ligne pour l’acuité visuelle et la DMLA. Le site www.voirlespossibilites.ca propose des vidéos qui ont déjà été regardées plus d’un million de fois et offre tout un éventail de renseignements, y compris sur la façon de connaître votre risque.

« Nous voulons nous adresser plus directement à la population au sujet de la santé oculovisuelle », explique le Dr Phil Hooper, président du Conseil des grands enjeux de la profession de la Société canadienne d’ophtalmologie. « On ne le croirait pas et pourtant, chaque année, il y a plus de Canadiens atteints de dégénérescence maculaire liée à l’âge que de personnes atteintes du cancer du sein et de la prostate, de la maladie de Parkinson et de l’Alzheimer combinés2. »

Plus de 285 millions de personnes dans le monde ont une vision déficiente ou sont aveugles. Mais malgré ces statistiques renversantes, il y a de bonnes nouvelles. « La perte de vision peut être traitée ou même évitée dans 75 % des cas de maladie oculaire grave », explique le Dr Hooper. En fait, la chirurgie oculaire est le type de chirurgie le plus fréquemment pratiqué au Canada et dans le monde. Au Québec, plus de 80 000 chirurgies oculaires sont pratiquées chaque année par des ophtalmologistes. La clé est la détection précoce : les adultes en bonne santé qui ont une vision normale devraient subir un examen de la vue au moins tous les 10 ans entre 19 et 40 ans, tous les cinq ans entre 41 et 55 ans et tous les trois ans entre 56 et 65 ans. Les adultes de plus de 65 ans devraient subir un examen de la vue tous les deux ans.

En plus de préconiser des examens de la vue de routine, la SCO encourage les Canadiens à se renseigner sur les facteurs
de risque de maladies oculaires graves et sur les symptômes à surveiller. Consultez un ophtalmologiste si vous remarquez
une perte ou des changements de vision (vision fl oue ou brouillée, par exemple), des anomalies comme des taches noires
dans votre champ de vision, des changements physiques dans l’oeil ou des changements dans la vision des couleurs. Visitez
le site www.cos-sco.ca/fr/ pour obtenir de plus amples renseignements.

Voir les possibilités, connaître les risques

Pour la Journée mondiale de la vision, la SCO invite les Canadiens à découvrir leurs risques de développer l’une des quatre maladies oculaires graves en effectuant une évaluation rapide et simple sur son nouveau site www.voirlespossibilites.ca – de plus, le test est assorti d’une récompense! Lorsque vous remplissez le questionnaire, votre nom est automatiquement inscrit au tirage de l’un des 50 chèques-cadeaux de 250 $ de BonLook, une marque d’articles de lunetterie montréalaise spécialisée dans les lunettes d’ordonnance à la mode et abordables.

 

À propos de la Société canadienne d’ophtalmologie

La Société canadienne d’ophtalmologie (SCO) est le porte-parole national de l’ophtalmologie et l’autorité en matière de soins oculovisuels au Canada. La SCO et les médecins et chirurgiens de l’oeil qu’elle représente sont déterminés à assurer la prestation de soins oculovisuels optimaux à tous les Canadiens. À cette fi n, la SCO fait la promotion de l’excellence en ophtalmologie et fournit des services à ses membres pour les appuyer dans leur pratique. Nous comptons parmi nos membres plus de 900 ophtalmologistes et 200 résidents en ophtalmologie. Nous travaillons en collaboration avec le gouvernement, d’autres sociétés nationales et internationales de spécialistes, nos milieux universitaires (ACUPO), nos partenaires provinciaux et nos affi liés, ainsi que d’autres professionnels des soins oculovisuels et groupes de patients, afi n de promouvoir des politiques de santé au Canada dans le domaine de la santé oculovisuelle. La SCO est désignée comme fournisseur agréé de services primés de développement professionnel continu (DPC) par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC) et elle est affi liée à l’Association médicale canadienne (AMC).

1. Panel en ligne de Léger : sondage effectué auprès de 1 524 Canadiens réalisé entre le 6 et le 9 mars 2020. La marge d’erreur pour cette étude était de +/-2,5 %, 19 fois sur 20.
2. Environ 200 000 nouveaux cas de DMLA sont diagnostiqués chaque année. Ce nombre est plus élevé que le total combiné des personnes atteintes du cancer du sein (27 400), du cancer de la prostate (23 300), de la maladie de Parkinson (environ 10 000) et de démence, y compris la maladie d’Alzheimer (76 000).

– 30 –

Pour obtenir de plus amples renseignements ou des images de presse ou pour planifi er une entrevue avec un expert en santé
oculovisuelle de la SCO, veuillez communiquer avec Le PR Department au 416 535-3939; [email protected]